Kadjinol

English French
Envoyer Imprimer PDF

Ouverture des « Mois de la Poésie »

Récital du poète Amadou Lamine SALL


Vendredi 20 février, dans la salle Kafka, le poète Amadou Lamine Sall offrait une lecture de ses recueils devant plus de 200 personnes. Ce récital a ainsi marqué le lancement de la nouvelle saison poétique au Kadjinol, pour le plus grand bonheur des amoureux des mots et des vers.

« La poésie est notre avenir »

La poésie, il ne s’agit pas seulement de la comprendre mais aussi de la voir. Ce 20 février, Amadou Lamine Sall nous a invités à l’incarner, à partager sa vision, à rejoindre son univers. « Je dis toujours que sur les 10 millions de Sénégalais que nous sommes, les 10 millions sont des poètes. (…). Chez nous, de ce côté-ci du monde, la poésie est cette parole essentielle qui a gouverné, bâti et consolidé notre mémoire. Elle est la gardienne de notre patrimoine immatériel. La poésie est notre avenir. Elle n’est pas seulement une pratique du langage, elle est un art de vivre et de concevoir le monde. Un art de recevoir le monde. Bref, une vision esthétique, sociale et éthique du monde. (…). C’est justement cette parole, cet enthousiasme du cœur et cette espérance pour l’esprit, pour que l’être se rassure, et non qu’il s’inquiète, que je voudrais partager avec vous ce soir. Vous tous ici présents, dont chacune, chacun compte profondément dans mon cœur », explique-t-il.

Sedar 2008 Arts et culture


Aux côtés de sa fille, Amadou Lamine Sall, Amadou Lamine Sall a reçu le trophée Sedar 2008 des Arts et Culture des mains de Monsieur Issa SALL, initiateur et organisateur de la cérémonie. Pour le poète, cette récompense est avant tout une reconnaissance et un encouragement : « Merci au jury de Nouvel Horizon pour ce choix qui me touche. Ma lecture est que cette distinction est une façon de me dire que je suis dans la bonne voie et que je dois continuer à servir la poésie et la culture. Que Amadou Lamine Sall reçoive un prix qui porte le nom de Léopold Sédar Senghor est un agréable signe du destin ».

Lire l’interview d'Amadou Lamine Sall

Commentaires (0)add comment

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy